SI VOUS VENEZ PASSER QUELQUES JOURS EN ANDORRE

Oui.

Les autorités andorranes, espagnoles et françaises n’ont pris aucune mesure visant à interdire l’entrée au pays. Le gouvernement d’Andorre n’applique donc aucune restriction concernant l’accès au pays et la mobilité des personnes et des véhicules sur l’ensemble de son territoire.
 

ESPAGNE
Actuellement les citoyens et résidents espagnols peuvent accéder librement à l’Andorre, en respectant en tout moment les restrictions établies dans la Principauté.
Avant de voyager, informez-vous des restrictions en vigueur pour les dates auxquelles vous prévoyez partir. Consultez ici les informations mises à jour.
 

FRANCE
Pour entrer en Andorre depuis la France, il n’est pas obligatoire de présenter un certificat COVID-19.
Toutefois, pour se rendre en France, toutes les personnes de plus de 12 ans devront présenter le pass sanitaire attestant le schéma vaccinal complet ou un certificat de rétablissement de la COVID-19. Les personnes qui ne disposent pas de ces certificats devront présenter un test de diagnostic négatif effectué moins de 24 heures avant leur arrivée. Il est également permis de faire un test antigénique à l’arrivée.
Avant de voyager, informez-vous des restrictions en vigueur dans la France pour les dates auxquelles vous prévoyez de voyager.
 

AUTRES DESTINATIONS
Si vous venez de n’importe quel endroit en direction de l’Andorre, vous pouvez accéder à notre pays sans restrictions, mais vous devez savoir que des documents sanitaires pourront vous être demandés selon votre pays de provenance. 
Pour en savoir plus, veuillez consulter : DOIS-JE ACCRÉDITER TOUTE DOCUMENTATION SANITAIRE EN ANDORRE ?
 

Consultez les mises à jour via les liens suivants :
Site d’information de l’Espagne et la Catalogne.
Site d’information de la France

Toutes ces mesures font l’objet d’une révision en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique et il se peut qu’elles ne soient pas mises à jour au moment où vous consultez ces informations.
Avant tout déplacement, il est recommandé de se renseigner sur les mesures des pays d’origine et de destination.

L'Andorre, comme la plupart des pays voisins, a mis en place une série de protocoles pour les personnes qui visitent le pays.

Depuis le 1er février 2022, conformément aux directives européennes, le passeport COVID pour voyager à travers l'Union européenne expire pour toutes les personnes qui ont reçu la double dose de vaccination il y a plus de neuf mois. Le passeport/certificat COVID reste valable pour tous ceux qui ont le calendrier de vaccination avec la triple dose de vaccination.

  • En Andorre, la présentation du certificat COVID-19* est obligatoire pour entrer dans les bars, restaurants et cafétérias, hôtels et hébergements touristiques, spas, installations culturelles et sportives (dont les musées, bibliothèques, cinémas et salles de sport), salons de coiffure et instituts de beauté, salles de jeux, centres médico-sociaux, centres de jour et les résidences pour personnes âgées. Sa présentation est également obligatoire dans des événements culturels et sportifs en extérieurs accueillant plus de 500 personnes et en intérieurs accueillant plus de 20 personnes.
     
  • Le contrôle d’accès sur présentation du certificat COVID* s’effectuera dans tous les domaines skiables du pays, que ce soit pour la pratique sportive, notamment le ski de montagne, les raquettes et autres activités, ou pour l’accès aux remontées mécaniques, restaurants et espaces clos.
     
  • Les moins de 16 ans n’auront pas à présenter le certificat COVID* pour accéder aux établissements, mais ils devront se conformer aux mesures de prévention, comme le port du masque.
     
  • Si vous habitez en Espagne, en France ou au Portugal, les accords sanitaires existants recommandent de solliciter un formulaire de déplacement auprès de la caisse de sécurité sociale de votre pays. Pour les voyageurs provenant d’autres pays, il est recommandé de souscrire une assurance voyage privée couvrant les frais de santé en cas de Covid-19 ou d’autres incidents pendant votre séjour en Andorre.
     

*Voir FAQ : QUELS TYPES DE CERTIFICATS DE SANTÉ SONT ACCEPTÉS EN ANDORRE ?

Le port du masque est actuellement obligatoire dans les espaces clos.

Le port du masque est obligatoire pour toute personne dès l’âge de 6 ans.

  • Certificat de vaccination délivré par les autorités compétentes du pays d’origine à partir de 14 jours calendaires après la date d’administration de la dernière dose du calendrier vaccinal complet, avec un vaccin autorisé par l’Agence européenne des médicaments (EMA), par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ou par une autorité de réglementation pharmaceutique. L’accréditation peut être rédigée en catalan, en espagnol, en français ou en anglais, elle peut être présentée en format papier ou numérique et elle doit contenir au minimum les informations suivantes : nom et prénom du titulaire, date de vaccination, type de vaccin administré, numéro d'une série de vaccins sur le nombre total de doses, pays émetteur et identification de l’organisme ayant délivré le certificat de vaccination.
     
  • Certificat avec résultat négatif d’un test de diagnostic pour la détection du SARS-CoV-2 par TMA ou PCR, lorsque ce test a été réalisé dans les 72 heures précédant l’arrivée dans la Principauté d’Andorre.
    Certificat avec résultat négatif d’un test de de détection rapide d’antigène pour la détection du SARS-CoV-2 effectué dans les douze (12) heures précédentes.
    L’accréditation peut être rédigée en catalan, en espagnol, en français ou en anglais, elle peut être présentée en format papier ou numérique et doit contenir au minimum les informations suivantes : nom et prénom du titulaire, pays émetteur, date et heure du prélèvement du test et type de test.
     
  • Certificat de rétablissement délivré par l’autorité compétente ou par un service médical au moins 11 jours calendaires après le premier test par TMA ou PCR avec un résultat positif. Ce certificat est valable 180 jours calendaires à compter de la date de prélèvement de l’échantillon de ce test par TMA ou PCR.
    L’accréditation peut être rédigée en catalan, en espagnol, en français ou en anglais, elle peut être présentée en format papier ou numérique et doit contenir au minimum les informations suivantes : nom et prénom du titulaire, date du prélèvement du premier test au résultat positif, type de test et pays émetteur. 
     

Les enfants de moins de 16 ans sont dispensés de présenter le certificat, mais doivent suivre des mesures préventives.

  • Tout touriste ou visiteur ayant besoin d’un test de diagnostic TMA ou TRA de détection du COVID-19 peut en faire la demande auprès des STOP-LAB du Gouvernement, créés à cet effet. Tel. : (+376) 821 955. 
     
  • Par ailleurs, plusieurs laboratoires d’analyses médicales privés du pays effectuent des tests de diagnostic PCR et TRA officiellement reconnus.
    Vous pouvez consulter la liste des STOP-LAB et des laboratoires privés dans le document ci-joint.
     
  • Les pharmacies et les centres médicaux (CM) des stations de ski figurant sur la liste ci-jointe sont également habilitées à réaliser des tests rapides antigéniques TRA.
     

LISTE LABORATOIRES TESTS PCR / TMA / TRA

LISTE PHARMACIES TESTS TRA

LISTE CM TESTS STATIONS DE SKI TRA

Résultat négatif d’un test rapide antigénique (TRA) :

Si le résultat négatif est établi par un test rapide antigénique (TRA) et que vous présentez des symptômes compatibles avec une infection à la maladie (fièvre, maux de tête, maux de gorge, toux sèche, courbatures ou douleurs musculaires, vomissements ou diarrhées, écoulement nasal, fatigue, perte de l’appétit, perte du goût ou de l’odorat) vous devez vous soumettre à un test TMA ou PCR.

Résultat négatif d’un test PCR ou TMA :

Si le résultat négatif est établi par un test TMA ou PCR, ou bien par un test TRA mais que vous ne présentez aucun symptôme, l’infection au COVID est écartée.

Dans les deux cas, vous devez observer rigoureusement les gestes barrières : distance, hygiène des mains, ventilation, port du maque.

Si vous apprenez que vous êtes le cas contact d’une personne positive, et même si le résultat du test TRA, TMA ou PCR est négatif, vous devez observer les mesures indiquées ci-dessous pendant quatorze jours :

  • Vous devez surveiller votre température et l’apparition de symptômes.
  • Il convient de limiter les interactions sociales et d’éviter le contact avec les personnes vulnérables.
  • Il faut maintenir la distanciation physique et respecter rigoureusement les mesures de protection adéquates et les gestes barrières : hygiène des mains et port du masque.
  • Il faut éviter les espaces très fréquentés, les petits espaces et les endroits peu ventilés, etc.
  • Il faut renforcer les précautions dans les transports, porter un masque FFP2 et observer rigoureusement toutes les autres mesures de protection et les gestes barrières : distances, ventilation, hygiène des mains, etc.

 

Nous vous rappelons que si vous présentez des symptômes graves, vous devez appeler le 116.

1. Vous devez rester isolé pendant sept jours, indépendamment de votre statut vaccinal ou d’immunisation, à compter de la date où les symptômes se sont déclarés (si vous en avez) ou de la réalisation du test (si vous ne présentez pas de symptômes).

2. Vous pouvez rester isolé dans la chambre de l’hébergement touristique qui vous accueille. Les mesures suivantes doivent être adoptées :

  • Vous ne devez pas sortir de la chambre ni recevoir de visites.
  • Toutes les personnes qui sont en contact avec vous doivent renforcer les mesures de précaution. Limitez la durée du contact, aérez la pièce, portez toujours un masque FFP2 et lavez-vous les mains régulièrement.
  • Aérez la chambre trois fois par jour, pendant au moins 10 minutes.

 

3. Vous pouvez également décider de rester isolé dans votre lieu d’origine. Pendant le trajet, vous devrez éviter le contact avec d’autres personnes (ne pas manger au restaurant par exemple) et observer rigoureusement les gestes barrières (masque FFP2, hygiène des mains, etc.). Les autorités sanitaires de la Principauté informeront les autorités sanitaires de votre lieu de destination.

4. À l’issue des sept jours d’isolement, vous devrez passer trois jours en surveillance passive :

  • Vous devez surveiller la température et l’apparition de symptômes.
  • Il convient de limiter les interactions sociales et d’éviter le contact avec les personnes vulnérables.
  • Il faut maintenir la distanciation physique et respecter rigoureusement les mesures de protection adéquates : hygiène des mains et port du masque.
  • Il faut éviter les espaces très fréquentés, les petits espaces et les endroits peu aérés, etc.
  • Il faut renforcer les précautions dans les transports, porter un masque FFP2 et observer rigoureusement toutes les autres mesures de protection et les gestes barrières : distances, ventilation, hygiène des mains, etc.

 

5. Si vous ne présentez pas de symptômes, ou s’ils sont légers, il n’est pas nécessaire de contacter un médecin. Les symptômes légers sont les suivants : fièvre, maux de tête, maux de gorge, toux sèche, courbatures ou douleurs musculaires, vomissements ou diarrhées, écoulement nasal, fatigue, perte de l’appétit, perte du goût ou de l’odorat. Il est recommandé de se reposer, de s’hydrater et de prendre un traitement symptomatique si nécessaire (par ex : du paracétamol ou de l’ibuprofène). La prise d’antibiotiques est déconseillée.

6. Malgré tout, en cas de symptômes graves, il faut contacter un médecin ou composer le 116 :

  • Fièvre et toux persistante pendant plus de trois jours ou aggravation de la toux ou de la fièvre.
  • Difficultés respiratoires, douleur thoracique ou oppression de la poitrine.
  • Altération importante de l’état général, comme la léthargie ou une grande faiblesse, des vertiges persistants ou la confusion.
  • Lorsque les symptômes légers persistent plus de six jours. 

 

7. Prévenez immédiatement vos cas contact afin qu’ils puissent se soumettre à un test de dépistage de la COVID-19 et qu’ils renforcent les mesures de protection. Les cas contact sont les personnes avec qui vous avez été en contact dans un espace clos en l’absence des mesures de protection (sans masque) pendant plus de 15 minutes dans les 48 heures précédant l’apparition des symptômes ou la réalisation du test de dépistage avec un résultat positif.

1. Les cas contact sont les personnes ayant été au contact d’un cas positif dans un espace clos, sans masque et pendant plus de 15 minutes dans les 48 heures précédant l’apparition des symptômes ou la réalisation du test de dépistage avec un résultat positif.

2. Si vous êtes cas contact, vous devez observer rigoureusement les gestes barrières et effectuer un test de dépistage de la COVID-19. Vous devez suivre ces instructions indépendamment de votre statut d’immunisation.

3. Vous pouvez rentrer dans votre lieu d’origine. Pendant le trajet, vous devrez éviter le contact avec d’autres personnes (ne pas manger au restaurant par exemple) et observer rigoureusement les gestes barrières (masque FFP2, hygiène des mains, etc.). Si le test de dépistage est positif, les autorités sanitaires de la Principauté informeront les autorités sanitaires de votre lieu de destination.

4. Si vous êtes cas contact sans présenter de symptômes, ou si ceux-ci sont légers, il n’est pas nécessaire de contacter un médecin. Les symptômes légers sont les suivants : fièvre, maux de tête, maux de gorge, toux sèche, courbatures ou douleurs musculaires, vomissements ou diarrhées, écoulement nasal, fatigue, perte de l’appétit, perte du goût ou de l’odorat. Il est recommandé de se reposer, de s’hydrater et de prendre un traitement symptomatique si nécessaire (par ex : du paracétamol ou de l’ibuprofène). La prise d’antibiotiques est déconseillée.

5. Malgré tout, en cas de symptômes graves, il faut contacter un médecin ou composer le 116 :

  • Fièvre et toux persistante pendant plus de trois jours ou aggravation de la toux ou de la fièvre.
  • Difficultés respiratoires, douleur thoracique ou oppression de la poitrine.
  • Altération importante de l’état général, comme la léthargie ou une grande faiblesse, des vertiges persistants ou la confusion.
  • Lorsque les symptômes légers persistent plus de six jours. 

Non. Les animaux de compagnie ne doivent passer aucun contrôle sanitaire. Seul leur passeport sanitaire est obligatoire, comme à l’accoutumée.