Route de randonnée : Coronallacs

Route de randonnée : Coronallacs

Niveau

molt difícil

Distance

90 km

Dénivelé

+6.449 m / -6.449 m

Cet itinéraire est conçu pour être réalisé en cinq longues étapes. Il présente un parcours total de 90 km : c’est l’idéal pour passer la nuit dans un refuge avec un sac à dos léger.

La Coronallacs permet de profiter d’une vue panoramique spectaculaire tout au long du parcours, car il s’agit d’un itinéraire très en hauteur. Elle se divise en cinq étapes de 13 à 22 km chacune, avec en moyenne 18,4 km/jour. Elle suit des chemins de randonnée avec plusieurs niveaux de difficulté et durées, et elle permet de passer la nuit dans les quatre refuges gardés de haute montagne de la Principauté d’Andorre.

L'itinéraire, qui commence à Escaldes-Engordany, traverse Encamp, Canillo, Ordino et La Massana pour revenir au point de départ, à Escaldes.

Étapes :

1 : Centre-ville d’Escaldes-Engordany - Refuge de l’Illa
Départ d’Escaldes-Engordany (office de tourisme) par le pont de La Tosca. Le GR-7 nous mène directement dans la vallée du Madriu-Perafita-Claror, classée Patrimoine de l’humanité par l’Unesco en 2004, dans la catégorie des paysages culturels. Nous continuons jusqu’à Entremesaigües, Les Bordes de Ràmio (bien d'intérêt culturel), Fontverd et la forge (bien d'intérêt culturel de par son passé sidérurgique).

Dans cette partie plus basse et boisée, nous retrouvons des pins à crochets et des arbres à feuilles caduques.

Entre Fontverd et la rivière des Orris, nous pouvons trouver des isards, des sangliers, des mouflons et des marmottes.

Nous arrivons au Pla de l’Ingla, un vaste plateau d’où l’on peut observer les montagnes de l’Estall Serrer, le Port de Setut, le Pic de La Portelleta, à la limite de la frontière avec l’Espagne (avec La Tossa Plana de Lles), ainsi que le col de Vall Civera en suivant le GR-11. Juste avant d’arriver au refuge de l’Illa, nous apercevons le lac de La Bova, le Rodó et finalement celui de l’Illa, très appréciés par les pêcheurs. Le lac d’Encamp et le Forcat se trouvent également près du refuge.

Nous passons la nuit au refuge de l’Illa (2 488 m). Nous pouvons y passer une nuit supplémentaire pour faire des randonnées jusqu’aux lacs des alentours. C’est l’endroit idéal pour observer des étoiles filantes, car il n’y a aucune pollution lumineuse.

Prévoir suffisamment d'eau et de nourriture pour le trajet.

Distance de l’étape : 12,6 km. Dénivelé : +1 473 m / -40 m. Durée estimée : 6 h 38. Niveau de difficulté : Modéré.

2 : Refuge de l’Illa - Refuge de Juclà
Cet itinéraire permet d’avoir une vue sur toute l’Andorre, et surtout sur les vallées d’Envalira, du Siscaró et, pour terminer, d’Incles.

Au départ du refuge de l’Illa, nous montons jusqu’au petit col de Pessons (2 810 m), l’un des points les plus hauts d’où nous pouvons observer le cirque des lacs de Pessons (nous voyons et nous passons à côté de 7 lacs sur 12). Nous descendons ensuite sur une pente douce jusqu’au Refuge du Pla de Les Pedres dans le domaine de Grandvalira, puis nous descendons jusqu’à atteindre Les Bordes d’Envalira (sur la route principale CG-2).

Nous montons jusqu’au Port Dret d’où nous pouvons profiter d’une vue sur la France, mais aussi sur l’Andorre, la vallée de Soldeu et le Siscaró. Nous descendons ensuite jusqu’au refuge du Siscaró en passant par la zone des méandres du Siscaró (qui sont rares dans la Principauté). Le parcours entre le Siscaró et le Juclà est une zone rocailleuse et plus technique, mais il ne présente aucune difficulté. Nous passons la nuit au refuge de Juclà (2 310 m) et nous pourrons voir le lever du soleil au Col de l’Alba.

Prévoir suffisamment d'eau et de nourriture pour le trajet.

Distance de l’étape : 19,4 km. Dénivelé : +1 350 m / -1 527 m. Durée estimée : 10 h 35. Niveau de difficulté : Modéré - haut.

3 : Refuge de Juclà - Refuge de Sorteny
Nous laissons le refuge derrière nous et nous traversons les ruines d’une ancienne cabane des travailleurs de FHASA du barrage de Juclà. Après avoir dépassé la rivière Manegó, nous nous dirigeons vers le lac de Cabana Sorda, où nous pouvons contempler des « terrasses » degneis, de petites falaises dans la zone d’Anrodat. Depuis le lac de Cabana Sorda, nous nous dirigeons vers la chaîne montagneuse du même nom, en passant entre le Pic de La Coma de Varilles et La Tosa de Carraup. Depuis le petit col de Cabana Sorda, nous pouvons profiter de la vue à une altitude de 2 600 mètres.

Nous descendons sur une pente douce par La Coma de Varilles jusqu’au refuge de Coms de Jan, qui offre une vue sur la vallée de Ransol où nous entrons dans une zone de chasse gardée avec des isards. Nous montons ensuite un peu jusqu’au petit de col de Meners en passant par le lac du même nom. Nous voyons clairement le chemin à suivre jusqu’à Sorteny, et il est impossible de nous perdre. Nous profitons de la vue sur les deux vallées : celle de Sorteny devant nous et celle de Ransol que nous laissons derrière nous.

Nous descendons du petit col de Meners (entre le pic de La Serrera et de l’Estanyó, les quatrième et cinquième plus hauts d’Andorre respectivement) et nous entrons par le côté est de la vallée de Sorteny. Nous pouvons ici constater le passé sidérurgique de la zone, avec des terrains ferrugineux d’où l’on pouvait extraire le minerai de fer (Route du Fer).

Nous descendons jusqu’au refuge de Sorteny (1 965 m) pour y passer la nuit.

Si nous avons le temps, nous pouvons visiter le jardin botanique, observer les papillons, etc. Si le temps nous manque, nous pouvons y passer une nuit supplémentaire et profiter ainsi du Parc naturel de la vallée de Sorteny.

Prévoir suffisamment d'eau et de nourriture pour le trajet.

Distance de l’étape : 16,9 km. Dénivelé : +1 425 m / -1 771 m. Durée estimée : 10 h 18. Niveau de difficulté : Modéré - haut.

4 : Refuge Borda de Sorteny - Refuge du Comapedrosa
Nous abandonnons labordaRefuge de Sorteny et nous descendons jusqu’aux villages de Llorts et El Serrat : nous passons par le Camí Ral et Les Salines, où se trouve le centrale de production de truites de tout le pays. Nous continuons sur une pente prononcée jusqu’au Clot del Cavall (une montée relativement brève mais intense), en passant par le refuge et le lac de l’Angonella.

Nous entrons ensuite dans la paroisse de La Massana et nous descendons sur une pente douce jusqu’au refuge de Les Fonts et le Pla de l’Estany, en passant par le petit col de Font Podrida. Nous nous trouvons déjà ici au pied du Comapedrosa et pénétrons dans le Parc naturel de la vallée du Comapedrosa. Nous nous dirigeons vers Aigüesjuntes, puis nous continuons sur le dernier tronçon jusqu’à atteindre le refuge du Comapedrosa par le chemin du versant ombragé des Aspres. Nous passons la nuit au refuge du Comapedrosa (2 265 m).

Distance de l’étape : 21,9 km. Dénivelé : +1 904 m / -1 608 m. Durée estimée : 11 h 13. Niveau de difficulté : Difficile.

5 : Refuge du Comapedrosa - Escaldes-Engordany
La dernière étape de la route. Les premiers rayons du soleil illuminent le Pic du Comapedrosa (le plus haut d’Andorre, à 2 942 m d’altitude), avec une vue spectaculaire au lever du jour.

Nous laissons le refuge du Comapedrosa derrière nous et nous montons vers La Portella de Sanfons, à la limite de la frontière avec l’Espagne. Nous pouvons profiter ici d’une vue privilégiée sur l’Aneto et La Pica d’Estats. Nous nous dirigeons vers le Port Vell, le Port Negre et le Col de La Botella (chasse gardée d’isards) sur les pistes de ski de Vallnord Pal-Arinsal.  Nous entrons dans une zone boisée où nous pourrons observer le Grand Tétras, les écureuils, les chevreuils, etc.

Nous nous dirigeons vers le Tossal Momó et nous continuons sur du plat jusqu’au petit col de Montaner, d’où nous observons la vallée d’Ós de Civís au loin.

Nous descendons par les Cortals de Sispony, où nous pouvons constater l’activité agricole de haute montagne (orge, tabac, etc.). Au nord, nous observons la face nord de la zone de chasse gardée d’Enclar, ainsi que les zones rocailleuses en granit devant là où s’écoule l’eau, avec l'imposante crête du Pic de Carroi jusqu’au Pic del Bony de la Pica.

Nous traversons Les Bordes dels Cortals qui nous mènent jusqu’au village de Sispony en passant par le chemin de Fenerols, où nous pouvons visiter le musée Casa Rull et apprécier la conservation du patrimoine de montagne andorran d’un des villages ayant su maintenir sa structure architecturale d’origine. Nous suivons le chemin de La Callissa, nous traversons la rivière Muntaner jusqu’au chemin de La Birrena, en longeant les stations de collecte d’eau d’Andorre-la-Vieille, puis nous prenons le Camí Ral qui nous mène jusqu’à la capitale. Nous continuons le long du Rec del Solà jusqu’au Collège Sant Ermengol (nous devons traverser la cour), puis nous descendons sur un chemin pavé jusqu’au Pont des Escalls (patrimoine culturel) en passant par Caldea, jusqu’à atteindre le point de départ de la route.

Distance de l’étape : 21,4 km. Dénivelé : +716 m / -1 922 m. Durée estimée : 9 h 17. Niveau de difficulté : Modéré.

Plus d'information et réservations à www.coronallacs.com

Accédez à la Carte de refuges et GR d’Andorre avec tous les détails du circuit.
Accédez aux informations et avantages du Passeport de refuges d'Andorre.

Téléchargez Alpify, l’app de sécurité qui permet à l'utilisateur, en cas d’urgence, d'envoyer son emplacement exact aux équipes de secours.

Carte