Arc Patrimonial Santa Coloma et La Margineda

ARC PATRIMONIAL SANTA COLOMA ET LA MARGINEDA

Santa Coloma dispose d'un cadre privilégié qui va au-delà de l'image du clocher circulaire de l'église romane. Vous avez désormais la possibilité d'en profiter avec « l'Arc Patrimonial », un itinéraire à pied de seulement cinq kilomètres sur des chemins et des sentiers ruraux qui vous permettra de faire un voyage dans le temps de 12 000 ans !

Au cours du trajet, en plus de l'église - le joyau du roman andorran - vous pourrez visiter le centre urbain de Santa Coloma. En passant dans ses rues, vous verrez quelques constructions traditionnelles qui ont été conservées jusqu'à aujourd'hui, comme la casa Riberaygua, précieuse pour sa valeur patrimoniale, et qui transportent le visiteur dans l'Andorre rurale du XVIIIe siècle.

En levant la tête au-dessus du village, on peut observer le Roc d'Enclar, qui domine l'accès à la vallée. Cette colline est un livre ouvert sur l'histoire et l'évolution d'Andorre.  Depuis la vallée, on peut voir l'église fortifiée de Sant Vicent d'Enclar, le lieu de culte le plus ancien du pays, dont la construction a été ordonnée par le comte de Foix en 1288. Les restes qui ont été trouvés sur la colline au cours des différentes campagnes de fouilles pendant la reconstruction qui s'est faite au début des années 80 ont confirmé qu'il s'agissait d'un lieu stratégique de surveillance et de contrôle et qui a été habité de façon permanente pendant de nombreux siècles.  Le complexe dispose d'une importante nécropole avec des tombes allant du IXe au XIIe siècle. La visite n'est pas prévue dans le circuit principal de « l'Arc Patrimonial ». L'accès demande un petit effort car il est uniquement possible d'y accéder en marchant. 

Après le centre urbain, en descendant vers la Margineda, on peut voir la Tour des Russes, une maison moderniste conçue par le célèbre architecte catalan Cèsar Martinell au début du XXe siècle, à la demande de Nicolai Popov, un réfugié russe établi dans la Principauté. Ce bâtiment singulier a été le protagoniste indirect d'un des épisodes les plus pittoresques de l'histoire récente du pays, le règne de Boris I d'Andorre du 8 au 24 juillet 1934. Boris Skóssirev, nom réel du personnage qui essaya de transformer l'Andorre en un État monarchique, y résida pendant un temps. De ces faits est resté le nom sous lequel cette maison est actuellement connue.

Le circuit de « l'Arc Patrimonial » se poursuit jusqu'au site archéologique de la Roureda de la Margineda. Il s'agit d'un des sites les plus importants parmi tous ceux qui ont été étudiés jusqu'à aujourd'hui en Andorre ainsi que parmi ceux du versant sud des Pyrénées. Depuis 2012, grâce à la collaboration entre des organisations privées et des organismes publics, le site archéologique est ouvert au public. En 2017, il a été le décor d'Andosinoi, le 1er Festival de reconstitution historique d'Andorre.

Dans le petit village de la Margineda, vous pourrez voir quelques-unes des constructions d'architecture traditionnelle assez bien conservées, comme la casa dels Pobres. Un cadre agricole qui permet de comprendre comment fonctionnait l'économie andorrane traditionnelle.

À l'extrême sud du circuit de « l'Arc Patrimonial », vous trouverez la grande inconnue du patrimoine andorran, la balma de la Margineda. Il s'agit de l'un des sites préhistoriques les plus importants de l'Andorre mais aussi des Pyrénées en général. Découvert en 1959, son étude a révélé la présence des premiers habitants d'Andorre depuis la période épipaléolithique (10 000 av. J.-C.) jusqu'au néolithique ancien (5 000-4 000 av. J. C.).

Sur le chemin du retour, l'itinéraire depuis la Balma passe par le Pont nou de la Margineda. D'origine médiévale, c'est l'un des ponts les plus emblématiques, visibles et photographiés du patrimoine architectural andorran. Daté de la fin du XIVe siècle, début du XVe siècle, il attire l'attention par ses formes stylisées et sa largeur. À côté du pont, on trouve un belvédère qui vous permettra de découvrir la nature qui entoure la zone. Et, au beau milieu de la rotonde, à l'extrémité du site, on remarque la sculpture qui commémore le premier Congrès de langue et de littérature catalane de 1906, œuvre de l'artiste valencien Andreu Alfaro.

Le dernier lieu d'intérêt de « l'Arc Patrimonial » est le pont de Madrid, une construction contemporaine qui établit un contraste avec les équipements et lieux de cet itinéraire culturel et naturel.

Renseignements et réservations
Il est possible de visiter « l'Arc Patrimonial » de Santa Coloma et la Margineda toute l'année.
En juillet et août, la visite est guidée, au prix de 3 euros. Les places sont limitées et il est obligatoire de réserver à l'avance.
Office du tourisme d’Andorre-la-Vieille
Tél. : (+376) 750 100
info@oficinaturisme.ad

Localisation et contact

Agrandir